Retour en haut
Commentaires en direct

Les Grands Projets

Vous retrouverez sur cette page, grâce à ce menu déroulant, les études et les grands projets menés par le Grand Clermont depuis 2009.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire en ligne.

L’accueil de nouvelles populations est le seul moteur de la croissance démographique auvergnate. 17 000 nouveaux arrivants s’installent en Auvergne chaque année. Or, même si l’Auvergne connaît un regain d’attractivité depuis les années 1990, celui-ci ne sera pas suffisant à l’horizon 2025 pour contrer le phénomène de vieillissement de la population.

Dans ce contexte, le Grand Clermont s’est engagé dans ces politiques d’accueil dès 2010, afin de dynamiser la démographie de son territoire et de mieux accueillir ses nouveaux arrivants.

La Mission Accueil du Grand Clermont est une véritable interface entre les nouveaux arrivants et les acteurs économiques, du logement, du cadre de vie, etc… Elle propose un accompagnement personnalisé à chaque nouvel arrivant faisant appel à ses services pour des questions de logement, d’informations sur les crèches, les activités sportives et culturelles, l’université, leur recherche d'emploi ou encore la création ou reprise d'une entreprise …
Cette démarche est parsemée de nombreux partenariats publics également : les communautés de communes du Grand Clermont, mais aussi l’Agence des Territoires d’Auvergne, les AVF (Accueil des Villes Françaises), la CCI du Puy-de-Dôme,…

L’objectif est d’implanter durablement de nouvelles familles et couples et de leur proposer un accueil chaleureux et convivial, ainsi qu’une entrée auprès des réseaux du territoire.

Un travail plus particulier est également mené depuis septembre 2015 sur la détection de potentiels d'activités, à même de répondre aux besoins des entreprises du territoire et de créer des emplois. Ce travail est fait en collaboration étroite avec le Conseil de Développement du Grand Clermont.

Retrouvez l’espace web dédié aux nouveaux arrivants dans la rubrique « S’installer »

      

Cette mission est cofinancée par l'Union Européenne et l’État (FNADT). L'Europe s'engage dans le Massif Central avec le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

L’activité touristique sur le Grand Clermont se révèle très intense, en témoigne le patrimoine naturel, urbain  et historique, le tourisme d’affaires et de congrès, la présence de deux Parcs Naturels Régionaux, de sites ou de projets phares tels que Vulcania, Lemptégy, le Grand Site du Puy-de-Dôme, l’aventure Michelin, l’espace des eaux de Volvic, le plateau de Gergovie, les stations thermales de Royat et Châtel-Guyon, la voie verte le long du Val d’Allier,…

Le territoire du Grand Clermont représente le premier territoire auvergnat avec près de 300 M€ de retombées économiques touristiques (chiffres CRDTA), soit 49% du poids économique du tourisme du Puy de Dôme (38% en dépenses des clientèles en lits touristiques) et 22,4% du poids économique du tourisme en Auvergne (16,8% en dépenses des clientèles en lits touristiques) : c’est donc une contribution majeure à l’économie touristique départementale et régionale.

Pour autant, ce potentiel est encore sous-exploité par manque d’organisation et de vision collective. Le territoire du Grand Clermont est un des deux seuls en Auvergne, avec le Pays de Vichy, qui ne possède aucune organisation collective (du type Agence Locale de Tourisme). Or, sa valorisation patrimoniale, culturelle et touristique serait un atout supplémentaire majeur pour l’économie touristique, secteur important du développement territorial de l’Auvergne (8,3% du PIB régional).

Le Grand Clermont souhaite ainsi apporter sa contribution au développement touristique de l’Auvergne – la finalité étant d’augmenter les retombées économiques, en accord avec les objectifs du SCOT du Grand Clermont et les orientations du schéma régional de développement touristique de l’Auvergne.
Le Grand Clermont a donc réalisé en 2012 une étude permettant de proposer la mise en place d’une organisation touristique cohérente de son territoire, au service d’une stratégie collective partagée par tous les acteurs touristiques publics et privés (voir documents ci-dessous). Cette étude chiffre les dépenses touristiques sur le Grand Clermont à 300 Millions d'€/an, soit la moitié des retombées économiques touristiques du Puy-de-Dôme et 1/4 de celle de l'Auvergne.

 Etude organisation et stratégie touristique du Grand Clermont

 

Ce projet est financé par l'Union Européenne et la Région Auvergne

          

Le Grand Clermont bénéficie d’un patrimoine environnemental et paysager exceptionnel, avec notamment des sites emblématiques tels que la chaîne des Puys et le Val d’Allier, qu’il convient de préserver et de valoriser pour les générations futures. Le Grenelle de l’environnement a fait émerger une nouvelle notion de corridors écologiques et paysagers, plus communément appelées trames verte et bleue. Ces dernières doivent permettre de créer des continuités territoriales et ainsi stopper la perte de biodiversité sauvage et domestique, restaurer et maintenir ses capacités d’évolution.

Fort d’un premier diagnostic environnemental et de préconisations figurant dans le « Plan Vert », et maintenant d’un SCoT qui protège les éléments principaux des trames verte et bleue du territoire, le Grand Clermont souhaite expérimenter de nouveaux modes de gestion de ces corridors écologiques sur des secteurs pilotes. Après identification plus précise de la trame verte et bleue du Grand Clermont, il s’agira d’aboutir à une méthodologie d’élaboration et de mise en œuvre opérationnelle d’actions de préservation, reconquête et restauration. Ce travail devra notamment s’effectuer sur un axe est – ouest entre les deux PNR du Livradois-Forez et des Volcans d’Auvergne.

Un engagement commun

Conscients de la qualité exceptionnelle des espaces de recoupement de leurs territoires, conscients de la profonde interdépendance entre leurs politiques, les Parcs Naturels Régionaux du Livradois Forez et des Volcans d’Auvergne et le Grand Clermont ont décidé d’unir leur destin. Ce rapprochement, engagé dès 2007 par une recherche de coordination entre le SCOT et les deux Chartes de Parc, s’est formalisé le 5 février 2010 par la signature d’un engagement commun de coopération.

La démarche « Paysages Périurbains »

Elle se situe dans le cadre d’un appel à projets du MEDDM sur la « Qualité des paysages périurbains », auquel avaient répondu les deux PNR et le Grand Clermont. Suite à de nombreux échanges et réunions depuis mai 2009, ce travail a donné naissance à deux cartes, ainsi qu’à des prescriptions paysagères communes, cartes qui figurent désormais dans les chartes des PNR et dans le SCOT. Elles sont destinées à reconnaître, préserver et valoriser les territoires des PNR mais aussi dans l’entre deux parcs en espace urbain.

La seconde phase de l’appel à projets a permis l’édition d’un ouvrage de sensibilisation sur la question des paysages périurbains intitulé « Clermont au loin » et paru en septembre 2011. Ce projet se décline aussi sous la forme d’une exposition photos mobile destinée à être accueillie dans toutes les communes du Grand Clermont. Par ailleurs, 2 journées itinérantes à la découverte des paysages périurbains du Grand Clermont ont été organisées le 22 mai 2010 et le 1er octobre 2011. Accompagnés par des professionnels de l’architecture, du paysage et du monde agricole, les élus du Grand Clermont ont redécouvert sous un jour nouveau ces paysages du quotidien.

Cette action est cofinancée par l’Union européenne dans le cadre du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER) : l’Europe investit dans les zones rurales.

                  

Sur le périmètre du Val d’Allier dans le Grand Clermont, un premier diagnostic environnemental et des préconisations figurent dans le « Plan Vert » du Grand Clermont de 2003. Une démarche globale de valorisation a donc été inscrite dans la charte de Pays du Grand Clermont en 2004 afin de mettre en cohérence plusieurs projets disparates sur ce périmètre autour notamment de celui d’Ecopôle sur les gravières de Pérignat / la Roche-Noire. Par cette démarche, la volonté des élus résidait dans une réappropriation sociale et culturelle de la rivière par ses habitants et dans un objectif de développement local raisonné du Val d’Allier au niveau environnemental, économique, touristique et agricole (« faire le pendant de la chaîne des Puys »). Une étude de valorisation a donc été lancée en 2007 par les Communautés de Communes Gergovie Val d’Allier et Mur es Allier.

Constatant que cette mission ne pouvait aboutir qu’en élargissant le périmètre dans un but d’une véritable gestion intégrée de la rivière, le Grand Clermont a été sollicité pour poursuivre la démarche. Ainsi, ont été inscrites, en novembre 2011, à l’avenant au Contrat Auvergne + du Grand Clermont, une étude opérationnelle de création d’un réseau de voies vertes / voies douces sur le val d’Allier (terminée fin 2013) et une étude stratégique de valorisation de la rivière Allier (terminée en juin 2015).

Vous trouverez ci-dessous l'ensemble de l'étude opérationnelle "d'aménagement d'une voie verte le long de la rivière Allier, sur le territoire du Grand Clermont"...

Tome 1 : Diagnostic

Tome 2 : Propositions d'aménagement

Tome 3 : Mise en tourisme

... ainsi que le document final de l'étude stratégique de valorisation de la rivière Allier :

Rapport final - Etude Allier- Juin 2015

Pour d'autres informations, le blog sur l’étude "Valorisation stratégique de la rivière Allier sur le Grand Clermont" est consultable en ligne à l'adresse suivante : http://rivierealliergrandclermont.unblog.fr/

La réalisation de la voie verte est en cours grâce à l'investissement de plusieurs partenaires.

Afin de réaliser opérationnellement plusieurs actions préconisées par l’étude stratégique de valorisation de la rivière Allier sur son territoire, le Grand Clermont a déposé une candidature au programme des fonds européens LEADER. Ce dossier a été retenu en juillet 2015 pour un montant de 3 M€.

Intitulé « la réappropriation du Val d’Allier et de son patrimoine, vecteur de développement local du Grand Clermont », ce projet décline :

Des finalités stratégiques :

  • Dynamiser le développement économique du Val d’Allier et renforcer la qualité de vie sur le territoire à travers l’appropriation de la rivière par les habitants et les touristes
  • pour contribuer à l’attractivité de l’Auvergne en confortant le développement du pôle métropolitain
  • un préalable : une gestion durable et cohérente amont-aval qui préserve les ressources liées à la rivière et son fonctionnement

Des objectifs opérationnels :

  • développer une offre de loisirs, évènementielle et de découverte du val d’Allier pour que les habitants se réapproprient la rivière et participent ainsi à la construction d’une attractivité forte
  • construire une image partagée du Val d’Allier qui renforce la reconnaissance et la valorisation de son identité
  • contribuer à un développement territorial économique (tourisme, agriculture, services, …) et social durable (amélioration du cadre de vie, éducation à l’environnement, culture, …)

Des fiches-actions :

  • 1 / Faire émerger des pôles d’attractivité structurants sur le Val d’Allier
  • 2 / Valoriser les ressources spécifiques au Val d’Allier : l’environnement et le patrimoine
  • 3 / Renforcer l’identité « Allier » à travers une offre culturelle et événementielle thématisée et une communication ciblée
  • 4 / Faciliter l’accès au Val d’Allier et valoriser l’itinérance douce
  • 5 / Diffuser les retombées économiques sur le territoire en organisant les acteurs (circuits courts, mise en tourisme, offre de loisirs)
  • 6 / Coopération (interterritoriale en France et coopération européenne)
  • 7 / Pilotage du programme LEADER (animation, communication et évaluation)

Dossier de candidature LEADER

 Résumé de la candidature LEADER

1) Enquête ménages / déplacements Clermont – Val d’Allier

Le Grand Clermont participe à l’enquête ménages / déplacements que mène le Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC) de l’agglomération clermontoise auprès des usagers sur les pratiques de la mobilité à l’échelle de la plaque urbaine Clermont / Val d’Allier, de Vichy à Brioude. Sur le territoire du Grand Clermont, plus de 2 000 ménages ont été interrogés en 2012-2013 par enquête en face à face sur leurs habitudes de déplacement. Cette vaste enquête est destinée à appréhender les besoins des usagers afin de mieux organiser les transports de demain.

Présentation de l'Atlas pratique des déplacements

2) Etude Déplacements sur le secteur de Billom

Le SCoT du Grand Clermont a retenu Billom comme Pôle de vie et fixé un objectif de renforcement de sa population, de ses équipements et de ses services. Afin de de limiter l'accroissement permanent des déplacements motorisés, la desserte des pôles de vie par un système de transports collectifs performant est un élément majeur de la politique du SCoT. 

Une rencontre organisée par la Région et le Département a conclu à la nécessité de réaliser une première étude sur la question des déplacements entre le bassin de Billom et l'agglomération clermontoise et de mener une analyse comparative, technique et financière, des différentes solutions de transport qui permettraient d'y répondre.

Au regard des préconisations du SCoT sur la desserte du pôle de vie de Billom par un transport en commun cadencé, le PETR Grand Clermont a été sollicité pour assurer la maîtrise d'ouvrage de cette étude.

Cette étude a abouti en 2015 à des recommandations sur la solution technique la plus pertinente au regard du potentiel d'usagers et des conditions de fonctionnement et d'exploitations.

voici le rapport final de l'étude :

Etudes déplacements - Rapport Final

Le Grand Clermont est co-maître d’ouvrage de l’Observatoire de l’Habitat, porté par l’Agence d’Urbanisme, qui réalise  les actions suivantes :

  • édition de cartographies et de statistiques « habitat » (modes et statut d’occupation, répartition spatiale, type d’occupants, caractéristiques des logements, flux et changements des logements,…) par EPCI du Grand Clermont contribuant, par exemple, à l’élaboration et au suivi des Plans Locaux de l’Habitat
  • exploitations d’enquête sur le parc locatif privé avec l’édition d’une note de conjoncture et d’une fiche par EPCI  du Grand Clermont
  • exploitations d’enquête sur la demande sociale en logement,
  • participation à l’évènement « Ma maison, ma planète » en septembre au travers de manifestations en direction des Collectivités sur le thème « qualité énergétique et habitat durable »
  • actions de communication (publications, journée d’échange, …).

Le Grand Clermont mène une politique d’habitat ambitieuse et durable sur son territoire pour pouvoir accueillir de nouveaux habitants tout en conservant sa diversité sociale, son bien vivre, son cadre de vie et ses espaces naturels préservés, loin des conséquences de l’urbanisation débridée de certaines grandes métropoles.

Le concept de  Zone Pilote Habitat (on parle désormais d’Ecoquartier) est né en 2002 de la volonté de produire du logement diversifié, tout en recherchant une haute qualité environnementale et architecturale des opérations. L’originalité de la démarche repose sur une identification en amont des offres manquantes d’habitat, la confrontation des projets avec une approche environnementale de l’urbanisme, un large partenariat et une concertation publique citoyenne. Cette démarche a concerné 8 sites pilotes : cœur de ville à Beaumont, Trémonteix à Clermont-Ferrand, ilot Chaussade à Vic-le-Comte, les Loubrettes aux Martres-de-Veyre, le Torail à Pérignat-sur-Allier, Le Chabry à Saint Beauzire, les Bouquets à Volvic et le Céret à Riom.

Trois de ces projets sont entrés en phase opérationnelle de travaux à savoir Trémonteix à Clermont-Ferrand, l’ilot Chaussade à Vic-le-Comte et le cœur de ville à Beaumont. Trois autres Ecoquartiers ont débuté leur phase de programmation avec un appui technique des partenaires impliqués : Martres-de-Veyre, Pérignat-sur-Allier et Saint Beauzire. Un nouvel appel à projet est en cours.

1) Un Comité pour conseiller les porteurs de projets

Né en 2009, le Comité Consultatif du Commerce du Grand Clermont analyse et émet des avis sur les projets d’implantation commerciale avant leur passage réglementaire en Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC). Afin d’associer les acteurs économiques sur ces dossiers, la Chambre de Commerce et d’Industrie ainsi que la Chambre des Métiers du Puy de Dôme font partis intégrantes de ce Comité. Présidé par Marie-Odile Faye, Vice-présidente du Grand Clermont en charge du commerce, il se réunit très régulièrement au rythme des dossiers soit une quinzaine de projets examinés en 2011.
Afin de renforcer cette instance dans son rôle d’aide et d’accompagnement des projets commerciaux sur le Grand Clermont, ce Comité développera une expertise accrue en faisant appel dés 2012 à des compétences plus précises en matière de réglementation thermique, flux de circulation, aspects architecturaux, intégration paysagère, gestion de l’eau et des déchets, évolution de l’appareil commercial, offre foncière…

Au-delà de sa fonction d’expertise, le Comité Consultatif du Commerce deviendra en 2012 un lieu de débat et de partage sur le Grand Clermont entre les acteurs commerciaux publics et privés. Il sera ainsi élargi 2 à 3 fois par an aux développeurs d’enseignes, managers de centres commerciaux, développeurs immobiliers, exploitants d’unités commerciales, groupements de commerçants, associations de consommateurs, …

2) Observatoire et Document d’Aménagement Commercial pour guider les implantations commerciales sur le Grand Clermont

Le  SCOT du Grand Clermont, dans sa phase de mise en œuvre, nécessitera un suivi par des indicateurs (en cours de définition). Ainsi, l’intérêt des acteurs de ce territoire se trouve renforcé pour développer un outil d’observation sur l’aménagement commercial du Grand Clermont.
En partenariat avec la CCI du Puy de Dôme et l’Agence d’Urbanisme Clermont Métropole, un observatoire du commerce du Grand Clermont a été mis en place en 2012 avec la création d’outils de prévision, de pilotage et d’aide à la décision (flux de consommation, tableaux de bord des surfaces commerciales, études de linéaires commerciaux, …).

Par ailleurs, le SCOT se dotera à moyen terme d’un Document d’Aménagement Commercial (DAC), conformément à la loi du 13 juillet 2010 dite Grenelle 2. Un DAC a pour objectif de définir des zones d’aménagement commercial reposant sur des critères d’aménagement du territoire, de protection de l’environnement et de qualité de l’urbanisme.